la colère gronde toujours en région Amhara

No Comment Yet

Les manifestations ont pour le moment cessé mais la colère gronde toujours à Bahir Dar, la capitale de la région Amhara dans le nord de l’Éthiopie, qui panse ses plaies après un bain de sang début août.
Le mouvement de contestation anti-gouvernementale a donné lieu à une manifestation de grande ampleur le 7 août, au cours de laquelle au moins 30 manifestants ont été tués par les forces de sécurité éthiopiennes, selon un bilan d’Amnesty International.
« Je dirais au moins 50 morts ! » corrige Getachew (prénom d’emprunt, NDLR) à un journaliste de l’AFP, sur la base des corps qu’il a comptés à l’hôpital de la ville ce jour-là. Le jeune homme d’une trentaine d’années, habillé de noir, porte le deuil de son frère Abebe, 28 ans, tué de deux balles, l’une derrière la tête et l’autre dans le flanc, au cours de la manifestation à laquelle participait également Getachew.
Suite de l’article ici.

Other News Sources
Up Next

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *