des dizaines de morts dans des affrontements entre l’opposition oromo et la police

No Comment Yet

Plusieurs dizaines d’Ethiopiens sont morts dimanche 2 octobre au cours d’affrontements entre policiers et manifestants, suivis d’un grand mouvement de panique, au traditionnel festival oromo Irreecha, dans la localité de Bishoftu, au sud de la capitale Addis Abeba.
Le gouvernement régional éthiopien a fait état de 52 morts, tandis que l’opposition parle d’au moins 100 victimes.
Plusieurs dizaines de milliers de personnes s’étaient rassemblées sur les bords du lac Harsadi, sacré pour les Oromo, pour assister à la cérémonie de l’Irreecha qui marque la fin de la saison des pluies.
De nombreux participants brandissaient leurs bras croisés au dessus de la tête, un geste devenu le symbole de la contestation des Oromo face aux autorités éthiopiennes.
La cérémonie a dégénéré lorsque des dirigeants oromo affiliés au gouvernement ont été pris à partie par la foule, qui a tenté de prendre d’assaut leur tribune, alors qu’ils s’apprêtaient à prendre la parole. Lire la suite.

Arefayné Fantahun
Up Next

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *